La vieille dame et le perroquet vulgaire


blague vieilles, blague perroquet, blague vulgarité, blague injures, blague gros mots, blague chauffage, humour

C’est l’histoire de cette vieille dame un peu pingre qui veut s’acheter un perroquet. Alors elle va dans une animalerie et s’achète un ara que le vendeur lui garantit 100 % parleur.

Elle ramène l’animal chez elle, où par souci d’économie le chauffage ne fonctionne pas encore alors qu’il fait –5°C dehors, et elle installe Jacquot sur son perchoir. A peine est-il posé qu’il crie :
« PUTAIN QU’EST-CE QU’IL CAILLE ICI ! »

La vieille un peu surprise se dit qu’elle montera le chauffage. Mais le lendemain matin, alors qu’elle descend prendre son petit déjeuner, et que la température est un peu plus chaude, le perroquet lui crie en guise d’accueil :
« PUTAIN QU’EST-CE QU’IL CAILLE ICI ! »

Et ça dure comme ça plusieurs jours, et tout ça bien que la maison soit maintenant correctement chauffée. Alors finalement la vieille retourne à l’animalerie et demande au vendeur ce qu’elle doit faire pour calmer son perroquet. Le vendeur lui conseille le stress. Il lui dit :
– Dès qu’il vous sort ses gros mots, empoignez-le par les pattes et faites-le tournoyer plusieurs fois à bout de bras.

Dès le lendemain, le perroquet l’accueille avec son traditionnel :
« PUTAIN QU’EST-CE QU’IL CAILLE ICI ! »

Alors la vieille bien décidée à en finir l’empoigne par les pattes, lui fait faire 3 tours de manivelle puis le repose sur le perchoir. A ce moment, le perroquet ajoute :
« ET NOM DE DIEU, QUEL VENT ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.