La vengeance du dentiste

– Pour midi, demande le dentiste à sa femme, fais-moi donc des cuisses de grenouilles bien aillées. D’ailleurs, quand tu les auras mises à dégeler, attends-moi, pour les lancer. Je t’éplucherai moi-même les gousses d’ail nécessaires. – Mais, s’étonne la femme, d’habitude, tu m’interdis de mettre de l’ail dans tes plats car l’odeur risquerait d’incommoder tes clients. Et là, tu veux t’en mettre jusque sur les mains.
– En effet, explique le dentiste, en riant. Figure-toi que ce vieux forban de Durand, qui ne m’a pas payé son bridge de l’année dernière, m’a supplié de le prendre en urgence parce qu’il a une rage de dents terrible. Alors, tu comprends que je n’ai pas envie de lui faire de cadeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.