La répression judiciaire

Les perles : la justice

Chez les répressifs, les juges sont légion. Mazarin avait ainsi repéré l’un d’eux, le président Le Coigneux, dont il osait dire : « Il est si bon juge qu’il enrage de ne pouvoir condamner les deux parties. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.