La patience qui soûle

– Je suis très ennuyée, le gigot n’est pas encore cuit, dit une femme à son mari. Il faut encore faire patienter les invités… Sois gentil, ramasse-les sous la table et offre-leur encore un apéritif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.