La nature qui compense les déficiences physiques


C’est le docteur qui est en train d’expliquer à Paddy Mac Millan comment la nature est capable de compenser certaines déficiences physiques :
– Par exemple, si un homme est aveugle, il développe son ouïe et son sens du toucher de façon beaucoup plus importante qu’un homme non-aveugle ! Si un homme est sourd, lui aussi va développer ses autres sens qui ne sont pas déficients.

Et Paddy répond :
– Je vois c’que vous voulez dire, j’ai r’marqué que si un gars est avec une jambe plus courte, l’autre est toujours un peu plus longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.