La mort de la finance

Un financier véreux meurt. Saint Pierre hésite à lui ouvrir la porte du paradis. L’homme essaie de le convaincre :
– C’est vrai, j’avais quelques mauvaises actions… mais je les ai toutes refilées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.