La médecine à deux vitesses

Le ministre de la santé visite une clinique ultramoderne. En entrant dans une chambre il voit une infirmière qui branle un patient :
« Mais que faites-vous ? » L’infirmière :
« Il a un problème hormonal. Il faut le masturber tous les jours sinon ses testicules gonflent et risquent d’éclater. »

Le ministre continue son tour. Puis il se rend dans l’autre aile et trouve l’infirmière en train de sucer un patient :
« C’est plus grave pour lui ? »

L’infirmière :
« Non, c’est pareil que l’autre ; mais lui a une mutuelle. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.