La maîtresse d’école et les façons de penser


La maîtresse d’école demande à Gaston :
« Il y a trois oiseaux sur une branche et je prend mon fusil et j’en tire un, combien en reste-t-il ? »

Gaston répond :
« Il n’y en a plus, les autres sont partis, ils ont eu peur. » La maîtresse dit :
« Non, non Gaston tu vois 3 oiseaux moins un fait qu’il reste deux oiseaux sur la branche. Mais j’aime bien ta façon de penser. »

Quelques jours plus tard, cette fois-ci c’est Gaston qui demande à sa maîtresse d’école :
« Il y a trois femmes qui marchent sur le trottoir, chacune ayant un cornet de crème glacée à la main, une lèche son cornet, l’autre suce son cornet et la dernière croque son cornet. Laquelle est mariée ? »

La maîtresse répond :
« Ce doit être celle qui suce. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.