La laideur sablonneuse


« Quand j’étais petit et que je jouais au bac à sable, j’étais tellement laid que les chats essayaient toujours de me couvrir de sable. »

Rodney Dangerfield

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.