La jeune comédienne morte de trac


Une jeune comédienne, morte de trac, fait, le soir de la « générale », une entrée triomphale, saluée par une tempête de bravos. Ayant lancé la seule réplique qu’elle avait à dire, elle rentre, épanouie, en coulisses, et dit à l’auteur :
– Ils ont été formidables ! Heureusement que je n’avais pas oublié mon texte !
– Je crois que ce qu’ils ont surtout apprécié, répond le dramaturge, c’est que, dans votre émotion, vous aviez oublié de mettre votre jupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.