La jeune comédienne morte de trac

Une jeune comédienne, morte de trac, fait, le soir de la « générale », une entrée triomphale, saluée par une tempête de bravos. Ayant lancé la seule réplique qu’elle avait à dire, elle rentre, épanouie, en coulisses, et dit à l’auteur :
– Ils ont été formidables ! Heureusement que je n’avais pas oublié mon texte !
– Je crois que ce qu’ils ont surtout apprécié, répond le dramaturge, c’est que, dans votre émotion, vous aviez oublié de mettre votre jupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.