La fortune du beau-père


Deux semaines après le mariage de sa fille unique, un homme d’affaires très fortuné recevait son beau-fils pour une entrevue particulière. Il le reçut en ces termes :
– J’adore ma fille et c’est pour son bonheur que je t’accueille dans notre famille. Pour te montrer mon affection et entériner le fait que tu fasses maintenant partie de la famille, je vais partager toutes mes affaires à 50% avec toi. Tout ce que tu auras à faire sera de venir à l’usine chaque jour et de suivre la formation que je te fournirai.

Le beau-fils fait la moue et l’interrompt :
– Je déteste le travail en usine. Et je déteste le bruit !
– Mmmm, je vois. Répond beau-papa. Eh bien, peut-être qu’alors tu pourrais travailler dans les bureaux et étudier la comptabilité.
– Je déteste travailler dans un bureau aussi. Dit le beau-fils. Être assis toute la journée dans la même pièce, c’est pas pour moi.
– Eh, attends une minute !, s’énerve le beau-père. Je viens de te donner la moitié de toutes mes affaires, mais tu n’aimes pas travailler en usine et tu n’aimes pas travailler au bureau… Qu’est-ce que je vais faire de toi ?
– Facile, répond le jeune homme, vous n’avez qu’à me racheter mes parts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.