La dure loi des nombres

Un homme de 55 ans, qui est né le 5 mai, qui a été marié pendant 5 ans, qui a 5 enfants, et qui gagne 55 555,55 euros par an et dont le numéro porte-bonheur est le 5, reçoit un appel d’un ami.

Celui-ci l’informe qu’un cheval nommé Chanceux et qui porte le numéro 5, courra dans la cinquième course le soir même.

Excité, l’homme retire 5 555,55 euros en liquide de son compte, se rend à l’hippodrome et parie sur le numéro 5. Bien entendu, le cheval est arrivé cinquième…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.