La contraception judiciaire

Les perles : la police

Une mère de famille s’inquiète de l’absence de sa fille âgée de dix-sept ans. Elle explique à l’opérateur qu’elle doit retrouver l’adolescente, pour lui remettre d’urgence des médicaments. Après quelques questions judicieuses, le gendarme apprend qu’il s’agit en fait de pilules contraceptives car la maman n’a aucune envie de devenir grand-mère. À ce jour, le Centre d’Opération de la Gendarmerie n’a toujours pas reçu de faire-part annonçant un heureux événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.