La consternation électorale


Consterné, un candidat à une élection confie à un ami intime :
– Ce qui me mine, c’est que la moitié des mensonges que mes adversaires répandent sur mon compte est vraie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.