La chanteuse battue

Deux commères bavardent sur le trottoir :
– C’est bien curieux, dit l’une. Chaque fois que sa femme chante, monsieur Martin se tient sur le pas de sa porte.
– Bien sûr ! C’est pour éviter que ses voisins croient qu’il la bat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.