La brouette qui faisait couic couic

Un travailleur immigré officie comme manoeuvre sur un chantier de construction. Un jour, il va voir l’intendant du chantier :
– Chef ça va pas, la brouette elle fait « couic…couic…couic…couic », et ça me casse les oreilles. Il faudrait di l’huile… – Va demander l’autorisation au contremaître à côté mon gars. fait l’intendant.
– Heu missié le contremaître, ji voudré dé l’huile pour ma roue di la brouette… elle fait « couic…couic…couic…couic »
– Tu es renvoyé, viré, tu quittes le chantier immédiatement je ne veux plus te revoir ici.

L’ouvrier ne comprend pas et demande des explications :
– Mais ji comprends pas, chef, ji viens juste ti signaler que la brouette elle fait du bruit et toi ti veux me renvoyer, pourquoi ?
– Parce que ta brouette c’est pas « couic…couic…couic…couic » qu’elle devrait faire mais « COUIC-COUIC-COUIC-COUIC » (en prononçant très vite)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.