La braguette ouverte du vieillard


Ce sont deux vieillards sur un banc. Il y en a un qui dit :
– Eh dis donc, t’as oublié de fermer ta braguette. L’autre répond :
– Je n’ai pas oublié, je l’ai fait exprès !
– Mais pourquoi ça ?
– Ben figure-toi que hier j’avais oublié de fermer le col de ma chemise et aujourd’hui, j’ai le cou tout raide !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.