La blonde avocate


Une blonde avocate, sort, souriante, d’une cellule de la prison, en rajustant sa robe noire en lambeaux : – Vous avez commis une petite erreur dont je ne vous tiens, d’ailleurs, nullement rigueur, dit-elle au gardien. Au lieu de me faire entrer dans la cellule de mon client, inculpé de faux en écritures, vous m’avez ouvert la porte d’un obsédé sexuel, déjà douze fois condamné pour viol. Nous ferez-vous le plaisir d’être notre témoin de mariage, samedi en quinze ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.