La belle-mère menteuse


Le ton monte, entre la belle-mère et son gendre :
– Enfin, s’écrie-t-elle, vous n’allez tout de même pas prétendre que je suis une menteuse
– Pas du tout, proteste le gendre. Je dis simplement que si vous accommodiez les ortolans avec autant d’habileté que vous accommodez la vérité, vous auriez au moins trois étoiles au Michelin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.