La bagarre de l’affreux garnement

Un affreux garnement rentre de l’école avec une légère écorchure sur la joue.
– Oh ! Mon Dieu ! s’écrie sa mère, affolée. Que t’est-il arrivé, mon chéri ? Qui t’a fait du mal ? – C’est un grand qui m’a battu.
– C’est horrible, gémit la mère. Et cette brute, ce vaurien, tu le reconnaîtrais ?
– Sûrement, oui. Tiens, regarde : j’ai son oreille dans ma poche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.