L’outrage portable

Les perles : la justice

Agacé par les retentissements intempestifs de téléphones portables en pleine audience, un président a décidé de les confisquer. « Toute sonnerie sera considérée comme un outrage à magistrat », peste- t-il. La justice a de la suite dans les idées. Elle a inventé le délit de portable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.