L’infidélité de l’avocat

La nouvelle bonne du grand avocat s’est allongée, toute nue, sur le lit.
– Pourquoi, maître, s’étonne-t-elle, avant de me rejoindre, pour faire l’amour, revêtez-vous votre robe ? – Afin d’être plus à l’aise, répond-il, pour plaider ma cause au cas où ma femme rentrerait à l’improviste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.