L’Idiot de Dostoïevski

Les perles : la justice

L’écrivain russe Dostoïevski est arrêté pour complot politique en décembre 1849 à cause de ses idées subversives à l’encontre du pouvoir tsariste. Il échappe de justesse à la mort, gracié par le tsar. Plus tard, le condamné à mort écrira dans L’Idiot : « Le plus pénible, ce sont les préparatifs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.