L’horreur de la fin du monde


A Hollywood a lieu la présentation du dernier en date des films catastrophe : Toute la planète saute. Quand les lumières se rallument, le producteur questionne le plus influent des critiques : – Alors ?
– A la fin, dit le critique, j’ai prié Dieu pour qu’il ne nous inflige jamais une chose aussi horrible.
– La fin du monde dans l’apocalypse nucléaire ?
– Non : un autre film d’une telle débilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.