L’emprise des notes

Au chef d’orchestre furibond qui lui reproche d’avoir saboté le concert du fait de sa mauvaise prestation, le pianiste tente de se justifier :
– Au premier rang, il y avait un journaliste.
– Oui, et alors ? lui demande le chef d’orchestre interloqué.
– Eh bien, il n’arrêtait pas de prendre des notes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.