L’avion qui perdait ses moteurs

C’est sur le vol Paris-New York. Au beau milieu du parcours, le Commandant de bord adresse un message aux passagers :
« C’est le Commandant Maffart qui vous parle. Nous avons un petit problème avec un des quatre moteurs de l’appareil. En raison de ce dysfonctionnement, nous ne pourrons utiliser que 3 moteurs sur 4 et cela nous fera arriver à New York avec deux heures de retard. » Quelques minutes passent, et une fois de plus, le commandant reprend l’interphone :
« Ici le Commandant Maffart… Un autre de nos quatre moteurs vient de nous lâcher. N’ayez cependant aucun crainte: cet appareil peut très bien voler avec deux moteurs seulement, mais en raison de la réduction de puissance, nous aurons quatre heures de retard. »

Le vol se poursuit. Mais quelques temps plus tard, l’interphone crépite à nouveau…
« … Devinez quoi?!… Nous venons de perdre le troisième moteur ! Ne paniquez pas, nous pouvons toujours y arriver avec un seul moteur, mais nous aurons maintenant 6 heures de retard. »

A ce moment là, une passagère dans les 70 ans se tourne vers son voisin et lui dit :
– J’espère qu’on ne va pas perdre encore un moteur, parce que sinon je serai en retard pour ma correspondance à New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.