L’apreté de la concurrence


Les perles : Le baccalauréat

« La concurrence était tellement âpre qu’il n’y en avait que cinq dans les dix premiers. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.