L’appel de la bouffe


C’est les vacances. En prenant l’apéritif avec ses amis au camping de Bray-Dunes, Paulo raconte que la veille, il a mangé un steak ÉNOOOORME et délicieux (avec frites à volonté bien sûr) dans un des restaurants de la ville.

Émoustillés par le récit de son repas et affamés comme des vaches sur la banquise, tous les convives décident de retourner dans ce restaurant et de vérifier « de goustu » les dires de Paulo.

Lorsqu’ils se présentent dans le restaurant, le serveur place les membres du groupe autour de plusieurs tables au fond.

Après l’examen du menu, la bande de carnivores commande qui un steak-frites, qui une entrecôte-frites qui une bavette-frites.

Mais lorsque le serveur amène les plats, c’est la déception ! Toutes les pièces de viande sont ridiculement petites…

Paulo, très embarrassé vis à vis de ses copains, attrape la manche du serveur :
« Dis moi garçon, hier, quand je suis venu ici, tu m’as apporté un steak énorme. Aujourd’hui, je reviens avec mes copains à qui j’ai vanté ton restaurant, et tu nous apportes des rations de viande pour enfants… Qu’est-ce que ça veut dire ?! »

« C’est que », commence le serveur un peu gêné, « hier vous étiez assis près de la fenêtre… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.