Justice sans paroles

Les perles : la justice

Quand l’avocat de la défense est frappé d’une extinction de voix et que le procureur de la République n’en finit pas de tousser, c’est la justice qui bégaie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.