Et avec un dico ça donne quoi ?

Les perles : la justice

Un expert psychiatre noie les jurés sous le flot de ses références sur les « paranoïaques », les « schizoïdes », les « schizophrènes », les « transitivistes », les « névrosés », les « persécuteurs » et autres auteurs de « crimes immotivés ». Du coup, le bâtonnier Allegrini aura ce mot : « Votre jargon fait le délice des cruciverbistes, mais l’abomination des avocats. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.