Émasculation volontaire


Les perles : à l’hôpital (les urgences américaines)

Un homme dans la cinquantaine s’est pratiqué sur lui-même une émasculation alors qu’il était en pleine démence éthylique.

Il est amené aux urgences ; là, l’urologue pense qu’il est possible de réparer le « malheur » si on retrouve le bout de pénis et qu’il est en bon état.

La police est donc dépêchée sur les lieux du drame et se met à rechercher le bout de pénis. Dans une des pièces, les policiers remarquent un caniche qui semble s’étouffer avec quelque chose : un des policiers parvient alors à extraire un bout de pénis en piteux état hors de la gueule de l’animal après un bref combat. De retour à l’hôpital, l’urologue, après examen du bout retrouvé décide que finalement, l’homme devra apprendre à faire pipi assis…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.