Deuil de façade…

Une femme vêtue de noir entre, en larmes, dans une armurerie et dit au vendeur.
– Mon mari est mort. Il a été renversé par une voiture.
– Madame, je ne voudrais pas être indiscret… Mais je ne vois pas pourquoi vous venez ici.
– Comment vous ne voyez pas ? Je suis venue pour rendre l’arme que j’ai achetée il y a quatre jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.