Des chiens et des pierres


C’est en hiver. Dans la cour d’un établissement psychiatrique, les pensionnaires se promènent. Le chien du gardien qui gambade dans la cour, s’approche de l’un d’eux. Apeuré, celui- ci se baisse pour ramasser une pierre. Mais celle-ci reste collée au sol par la gelée. Alors, il s’enfuit vers la porte. Le gardien l’arrête :
– Où courez-vous comme ça ?
– Je m’en vais. C’est une maison de fous ici ! Les chiens sont en liberté mais on attache les pierres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.