Défendre une très jolie femme

Un avocat défend sa cliente, une très jolie femme. Faute d’arguments, il termine ainsi sa plaidoirie : – Monsieur le Président, Messieurs les jurés, vous vous trouvez devant un seul choix : ou mettre cette femme dans une cellule de prison sale, sombre et humide ou la laisser rentrer chez elle, 18 rue de la Reine, escalier B, 6e étage, porte de droite, téléphone 06 42 58 31 xx. Messieurs, à vous de juger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.