De la bouche aux pieds

Un type souffre d’une particularité pas très ragoûtante : il pue des pieds de façon épouvantable. Il a beau se laver à la soude caustique, se désodoriser à la Javel, se couper les ongles au fer à souder, rien n’y fait : c’est une infection. Alors il n’a pas beaucoup de chance avec les filles.

Pas loin de là, il y a une fille qui pourrait lui plaire. Elle, son problème, c’est l’haleine : elle se brosse les dents avec de la paille de fer, se les passe au savon noir, se fait des bains de bouche avec le numéro 5 de Chanel, mais impossible de se débarrasser de ses relents d’égout.

Un jour d’hiver la chance leur sourit : enrhumés l’un et l’autre, ils se rencontrent, c’est l’amour fou. Ils prennent l’avion et vont se marier à Las Vegas. Nuit de noces, tralala… Le lendemain, parmi les vêtements épars, ils s’avouent tout (torride, non ?).

Elle :
– Chéri, il faut que je t’avoue quelque chose de pas très glorieux…

Lui :
– Ne dis rien, j’ai deviné : tu as mangé mes chaussettes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.