Saleté de confinement !

blagues sur le coronavirus et humour du confinement

La littérature sous confinement

Message du ministère de l’Éducation Nationale

Les livres n’étant plus vendus dans les grandes surfaces, Jean-Michel Blanquer invite les lycéens qui doivent en acheter à opter pour les solutions alternatives suivantes :

  • Les lycéens qui doivent lire Les Raisins de la colère de Steinbeck sont invités à se rabattre sur les raisins de la Lozère au rayon fruits et légumes.
  • Ceux qui doivent lire Le petit prince de Saint-Exupéry doivent se rabattre sur le petit prince de Lu au rayon biscuit.
  • Ceux qui doivent lire Antigone de Jean Anouilh peuvent remplacer l’Anouilh par de la coquillette ou du spaghetti.
  • Ceux qui doivent lire Au bonheur des dames de Zola peuvent remplacer l’Edam par de la Mimolette ou du Gouda.
  • Ils peuvent également remplacer la Chartreuse de Parme par du jambon de Parme, le Cid par du cidre, Germinal par des germes de blé.
  • Pour Nana de Zola, rendez-vous au rayon serviettes hygiéniques.
  • Et pour tout ce qui concerne la philosophie des lumières, rendez-vous au rayon ampoules et luminaires.

Merci de votre inattention.

Coronavirus et confinement #345

Le coronavirus est la meilleure chose qui me soit arrivée dans la vie : ma femme ne veut plus voyager, elle n’achète plus rien, tout étant fabriqué en Chine. Elle ne visite plus aucun centre commercial, pour éviter les foules. Elle passe tout son temps avec un masque et avec la bouche fermée. Ce n’est pas un virus, c’est une bénédiction !