Bien le bonjour !

Un mourant recevait la visite de sa voisine.
– Dis, Colas, quand tu seras là-haut, tu donneras le bonjour à mon Léon.
– Oh ! tu sais, je préférerais que tu fasses tes commissions toi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.