Je vous le jure droit dans les yeux

Les perles : la justice

De la bouche d’un parlementaire accusé de malversations : « Je suis honnête ! Si j’étais malhonnête, je le proclamerais hautement et me le cracherais à la figure ! »

Et merde !

Les perles : la justice

Certains prévenus sont reconnaissants :
– Puis-je ajouter un mot, monsieur le président ?
– Si vous voulez, répond le magistrat.
– C’est un mot de cinq lettres … Merci.
On a frôlé l’outrage.

Il porte plainte contre lui-même

Les perles : la justice

Un habitant du Kentucky s’est poursuivi lui-même en justice, et il a gagné ! Larry Rutman s’amusait à lancer un boomerang, mais celui-ci l’a frappé à la tête en revenant vers lui. L’incident aurait causé des dommages durables à sa mémoire. Il a alors songé à porter plainte contre le fabricant, mais son avocat le lui a déconseillé car le boomerang fonctionnait parfaitement.

M. Rutman a donc décidé de s’attaquer en réclamant 300.000 $ de dommages et intérêt pour sa maladresse, et le juge lui a donné raison. C’est sa compagnie d’assurances qui a payé la somme, le plaignant étant protégé dans le cas où il blesserait quelqu’un.

Il n’y a pas que le fric, mais quand même…

Les perles : la justice

Intervention haute en couleur d’une épouse délaissée, qui se plaignait du non-paiement de la pension alimentaire à l’audience des divorces : « Cet avocat, je le connais, il est avocat à la cour. Et un avocat à la cour, il ne se déplace pas pour rien ! » Comprenez : il a dû coûter cher à mon mari, donc mon mari peut payer la pension. L’épouse était tout ce qu’il y a de plus désintéressée.

Ça va péter !

Les perles : Jawad Bendaoud

« Depuis tout à l’heure vous dites des trucs, je ne dis rien, mais faites attention, à un moment ça va péter monsieur le juge ! »

(Jawad Bendaoud, alias Le logeur de Daesh, alias Century 21, alias Stéphane Plaza, lors de son procès le 30 novembre 2018)