L’honnêteté du braqueur

Les perles : la justice

Un braqueur de banques a fait sensation devant la cour d’assises, quand il a raconté qu’avant de passer à l’attaque, il avait exigé, par talkie-walkie, de son complice resté à l’extérieur de la banque, qu’il aille régler dans un bar voisin les deux cafés qu’ils venaient de consommer. Il eût été idiot de passer à travers les mailles du filet et de tomber pour grivèlerie.

L’évadé superstar

Les perles : la justice

Une superstar de l’évasion, déjà condamnée à quatre-vingt-six ans de prison, en reprend pour douze ans devant la cour d’assises pour deux nouvelles attaques à main armée. Le malfaiteur totalise à ce jour quatre-vingt-dix-huit ans de prison. Il a promis de se racheter. Il a le temps de réfléchir.

À bride abattue

Les perles : la justice

Affaire du tiercé truqué « Bride abattue ». Devant le tribunal correctionnel de Paris, un des mis en cause s’efforce de minimiser son action. Le président tente de mieux cerner le personnage et pose la très traditionnelle question :
– De quoi vivez-vous ?

Ce qui lui vaudra cette savoureuse réplique :
– D’un petit potage léger !

L’élégance du condamné

Les perles : la justice

Un témoin, à la barre, à propos d’une personne qu’il croyait recommandable : « J’ai été surpris qu’il aille en prison. Il était élégant dans ce qu’il disait. » Dans ce qu’il disait, oui, sûrement.

Le meurtre du témoin

Les perles : la justice

« Tuez-moi, de toute façon, je ne dirai rien ! » réplique un témoin entendu par les policiers. Il y en a qui se croient toujours plus malins que les autres.