Le culot de l’ivrogne infidèle

Le culot, c’est de rentrer saoul au milieu de la nuit, entouré d’un nuage de parfum, du rouge à lèvres sur les vêtements, de voir ta femme qui t’attend avec un balai à la main, et de lui taper sur les fesses en disant :
– T’énerve pas, c’est ton tour !

Le mot de passe du couple

C’est une femme mariée depuis quelques années à un informaticien, matière à laquelle elle commence à s’intéresser. Un jour elle lui demande son code d’accès pour rentrer dans ses fichiers.
– Non, je ne te dirais rien ! rétorque le mari.
– Donne-moi un indice au moins ! Ça nous concerne ? lui demande-t-elle.
– Oui, c’est à propos de nous.
– Mon prénom ? La date de notre mariage ? Allez, donne-moi un indice, le nombre de lettres, ce que tu veux, lui dit-elle.

Après ces longues minutes de négociation, le mari lui demande alors :
– Il y a combien de lettres dans « adultère » ?

Le cancérologue et son épouse qui parlent de la mort

Un cancérologue et sa jeune femme étaient en train de discuter un soir pendant le dîner à propos de la mort d’un jeune patient. La femme en vient à demander à son mari si lui se remarierait dans le cas où elle viendrait à décéder. Le mari lui répond alors : Bien sûr chérie, tu sais bien qu’il faut que quelqu’un s’occupe de moi. Sa femme acquiesce en lui disant que c’est vrai, elle ne voudrait pas qu’il reste seul.

Après quelques minutes de réflexion, elle renchérit :
– Si tu te remariais, tu vivrais avec elle dans notre maison ?
– C’est une question idiote, tu sais bien le mal que l’on a eu à trouver une maison confortable près de l’hôpital !

Alors elle demande :
– Et tu dormirais avec elle dans notre lit ?
– Avec mon problème de dos, pourquoi voudrais-tu chercher un nouveau lit quand celui-ci est parfait !?

Alors elle continue :
– Et tu lui laisserais porter mon manteau de vison ?
– J’ai payé 10 000 euros pour ce manteau et tu voudrais que je le laisse accumuler la poussière dans la garde-robe !?

Enfin elle demande :
– Quand même, tu ne la laisserais pas utiliser mon club de golf ?
– Sûrement pas, elle est gauchère…

Le collègue de bureau triste

Ce sont deux collègues de bureau. L’un des deux est vraiment triste depuis plusieurs jours. Son collègue s’en inquiète et lui préconise :
– Tu sais, moi dans ces cas-là, je ne cherche pas trop le pourquoi du comment et quand je rentre à la maison je fonce sur ma femme et je lui fais l’amour jusqu’à plus soif. Tu devrais essayer je t’assure, avec cette méthode tu verras la vie en rose à nouveau.

Après plusieurs jours pendant lesquels la mine du collègue tristounet s’est améliorée de façon visible, le collègue aux bons conseils vient aux nouvelles :
– Toi je suis sûr que tu as appliqué mes conseils à voir ta mine toute épanouie…
– Oh oui, tu avais bien raison ! Mais dis-donc, tu m’avais caché comment c’était beau chez toi !