La reconnaissance masculine

« Le seul problème qu’on a nous, les hommes, c’est que quand on fait un truc, on a besoin de reconnaissance… Quand on se lève à 4 heures du matin pour faire un biberon, on aimerait qu’il y ait un orchestre avec les choristes, tu sais, dans la cuisine, qui fassent :
– T’es un mec génial !
– Tu fais un biberon ? En plus tu mets du lait en poudre ?!
– Yeah, yeah !!! »

Gad Elmaleh

Et dix de der

« Le dicton « Une de perdue, Dix de retrouvées », c’est des conneries ! Tu as déjà vu dix nanas qui t’attendent en bas de chez toi ?! Et tu leur dis : « vous êtes qui ? »… « bah les filles du dicton » ! »

Gad Elmaleh

Le psy qui me suit

« Quand on dit : « Je vois quelqu’un » ça veut dire que je vais voir un psy ! « T’es avec quelqu’un ? Non je vois quelqu’un ! ». Ou alors on dit : « J’me fais suivre ! Tu te fais pas suivre ? ». Je peux dire que le jour où j’ai l’impression de me faire suivre, je vais voir quelqu’un ! »

Gad Elmaleh

C’est mon tire-fesses !

« Tu tombes du tire-fesses. Et là t’as un réflexe. Humain certes, mais très bizarre : tu restes accroché au truc. C’est quoi ce délire ? Tu pourrais te mettre à côté et en prendre un autre. Non c’est à moi ce tire-fesses. C’est à moi, je l’ai réservé ! »

Gad Elmaleh

Le créneau horaire

« Ils te donnent le jour de livraison mais jamais l’heure, ils travaillent sur le suspense…
– On ne peut pas vous donner l’heure exacte en revanche nous pouvons vous donner une fourchette.
– Euh, je crois qu’on en a déjà acheté chez vous !
– Mais non, monsieur, enfin, une fourchette !
– C’est-à-dire ?
– Ben entre 8h et 18h !
– Ah, ça, c’est un râteau madame ! »

Gad Elmaleh