blague volatile

Les racines du mathématicien

Un célèbre mathématicien fit un jour visiter à ses connaissances le poulailler qu’il venait juste de faire construire. Un peu surpris par cette brusque lubie, ses amis ne manquèrent pas de remarquer un détail troublant : au lieu des graines habituellement distribuées aux volatiles… il n’y avait que des racines. Lorsqu’ils interrogèrent le mathématicien à ce propos, il se contenta de hausser les épaules :
– C’est évident, non ? C’est pour avoir des œufs carrés !

La blague du perroquet du curé

blague perroquet, blague volatile, blague curé, blague chauves, blague pénitence, blague harmonium, humour drôle

Le curé n’a pas d’enfant de chœur pour l’aider, mais il possède un perroquet savant qu’il a dressé pour lui donner un coup de main lors de la messe : il le met sur un perchoir, à côté de l’autel, et le volatile place les fidèles :
« Les hommes à gauche, les femmes à droite, les hommes à gauche, les femmes à droite,… »

V’la-t-y pas qu’un jour, not’curé surprend son perroquet en train de faire son affaire à une poule, dans le fond du jardin :
« Créature de Satan ! Je vais t’apprendre à bien te conduire, moi ! »

Et pour punir l’oiseau, il lui rase la belle houppette de plumes rouges qu’il avait sur le crâne, et qui faisait sa fierté !

Honteux, qu’il est le perroquet ! Et à la messe suivante, le perchoir planqué dans un coin sombre à côté de l’harmonium, il officie, tout penaud :
« Les hommes à gauche, les femmes à droite, les hommes à gauche, les femmes à droite,… »

Entrent deux chauves… Alors le perroquet, soudain ragaillardi :
« Et les deux baiseurs de poule, avec moi près de l’harmonium ! »

Publicité