L’éducation à la dure…

Un chef d’orchestre renommé donne une conférence de presse. Un journaliste lui demande :
– Comment vous est venue votre vocation ?
– Oh … c’est très simple ! Mon père m’a toujours mené à la baguette, alors ça m’a donné des idées !

Apprends à viser juste

Un Indien qui a participé à l’attaque surprise d’un détachement de Tuniques bleues, a vu, avec étonnement, un des soldats, percé d’une douzaine de flèches, se relever et se mettre à courir en direction de Fort-Apache.
– Ça y est ! s’écrie-t-il, j’ai trouvé ma vocation.
– T’imposer comme le chef d’une tribu de farouches guerriers ?
– Non.
– Devenir acupuncteur.

Trader né

– C’est curieux comment naît une vocation, dit un homme. Quand j’étais petit, mes parents m’avaient acheté un yoyo. Des heures durant, j’ai actionné ce jeu : ça montait, ça descendait, ça montait, ça descendait … Si bien que, lorsque j’ai été en âge de travailler, je n’ai pas hésité une seconde : je suis devenu courtier en bourse.

De l’avenir pour les manches

L’examinateur demande à un homme :
– Quand la vocation de médecin réanimateur au Samu vous est-elle venue ?
– J’avais une dizaine d’années. Mes parents m’avaient offert, pour Noël, un bilboquet et, avec la boule, j’ai assommé successivement tous mes copains qui s’étaient massés autour de moi pour regarder comment on s’y prend avec ce jouet dont ils n’avaient jamais entendu parler.