La préservation de la gendarmerie

Les perles : la police

Une personne au portail d’une brigade territoriale demande si la pharmacie de la localité est équipée d’un distributeur de préservatifs.

La blessure anglaise

Un ouvrier qui vient de se blesser va, sur les conseils du chef de chantier, à la pharmacie :
– Faites-moi une piqûre antibritannique !
– Vous voulez dire antitétanique ?
– Non… je me suis blessé avec une clef anglaise !

Le viagra pour les vieux

Un petit vieux se présente à la pharmacie :
– Bonjour madame, je voudrais du Viagra…
– Oui monsieur, combien en voulez-vous ?
– Oh, très peu, 5 ou 6 comprimés suffiront parce que je vais les couper en 4.
– Heu… Si je peux me permettre monsieur, j’ai bien peur qu’une si petite dose soit insuffisante pour maintenir une raideur acceptable durant assez longtemps…
– Oh là, je vous arrête ! Ça n’a rien à voir avec le sexe ! Moi, j’ai plus de 80 ans et tout ce que je veux, c’est arriver à pisser suffisamment loin pour ne pas mouiller mes pantoufles !

Soigner le hoquet

Un homme entre dans une pharmacie :
– Avez-vous quelque chose contre le hoquet ?
– Bien sûr, monsieur !

Et le pharmacien se précipite en hurlant sur le client, lui administre une paire de claques et lui jette un verre d’eau à la figure !

Le client, stupéfait, bredouille :
– Mais… C’est ma femme qui a le hoquet !

Aspirine ou strychnine ?

L’aide pharmacienne à son patron :
– Regardez cette ordonnance. Qu’est-ce que vous comprenez, vingt cachets d’aspirine ou vingt cachets de strychnine ?

Le patron regarde, hoche la tête :
– Impossible de deviner. Cela ne fait rien, mettez dix de chaque.