9 octobre 2018 – De l’eau dans le gaz chez les Macron ?

Ménage à l’Élysée

dessin d'actualité humoristique sur le couple présidentiel
9 octobre 2018 – De l’eau dans le gaz chez les Macron ?

Tensions entre Brigitte et Emmanuel Macron : ce qu’elle lui aurait dit…
Emmanuel Macron : « Dis-moi, chérie… Tu me trouves comment comme Président ? »
Brigitte Macron : « Prout ! »
(caricature d’Emmanuel Macron et Brigitte Macron)

6 novembre 2018 – L’écologie politique au fond du trou

dessin d'actualité humoristique d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe cherchant de nouveaux moyens de taxer les Français sur l'écologie
6 novembre 2018 – L’écologie politique au fond du trou

Édouard Philippe : « Ce nouveau dispositif pour taxer le méthane des français semble parfait… »
Emmanuel Macron : « Ne risque-t-on pas de perdre les électeurs de Castelnaudary, Édouard ? »
(caricature de Marianne, Édouard Philippe et Emmanuel Macron)

(C’est très bête mais cela me distrait considérablement…)

Le Dieu Nonoss

Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qui poussait les chiens à se renifler le derrière à chaque fois qu’ils rencontrent un de leurs congénères ? Je vais vous donner l’explication :

Il y a très très longtemps, bien avant que les humains n’apparaissent, c’étaient les chiens qui régnaient en maîtres sur la planète. Ils étaient comme le sont les humains actuellement : ils marchaient sur leurs pattes de derrière, ils parlaient entre eux, bref, ils avaient ce que l’on peut appeler une vraie société… La seule différence est qu’ils vivaient avec un Dieu vivant, le dieu « Nonoss ».

Un jour, en pleine célébration du dieu Nonoss, un des chiens de l’assemblée laissa échapper une flatulence d’une odeur pestilentielle et cette odeur infecte se propagea jusqu’aux narines du dieu Nonoss.

Le dieu fut extrêmement fâché, et demanda au chien coupable de se dénoncer pour qu’il subisse sa punition. Or, aucun chien n’avança. Le Dieu Nonoss, après de multiples menaces, décida de transformer tous les chiens en ce qu’ils sont aujourd’hui.

Et depuis ce jour-là, les chiens cherchent le coupable…

L’asphyxie alimentaire

Le 25 mars 1996, un homme fut retrouvé mort dans son lit sans cause apparente. Les policiers constatèrent un taux élevé de gaz méthane dans son sang et dans sa chambre, qui était sans ventilation. Ils supposèrent que celui-ci résultait de son alimentation, composée exclusivement de choux et de flageolets. Trois personnes qui se portèrent à son secours tombèrent malades et l’état de l’un d’eux nécessita une hospitalisation.

Le pet amoureux

Une fille, un gars pendant l’amour :
– Non mais j’y crois pas, tu as pété ?
– J’ai pas pété… C’est juste que mon cul t’aime tellement qu’il t’a soufflé un baiser.