La pêche interdite

Arrivant avec ses gaules et tout son matériel, un pêcheur trouve cet écriteau apposé sur un arbre, au bord de la rivière : « Pêche interdite. Mais sur présentation de votre permis de pêche, vous bénéficierez de dix pour cent de réduction sur des soles, des bars et des turbots de première qualité à la poissonnerie du marché ».

Les mouettes, le corbeau et l’avocat

C’était une belle journée d’été qui s’annonçait. Quelques pêcheurs à la crevette équipés de cirés et de bottes draguaient le bord de la plage tandis que des mouettes décrivaient dans le ciel des arabesques tout en piaillant d’excitation.

Deux potes mouettes discutaient tout en volant :
« Eh, si on allait fienter sur les pêcheurs pour rigoler ? »
Aussitôt dit, aussitôt fait, voilà les deux mouettes qui descendent en piqué sur leurs cibles. Mais aussi bien l’une que l’autre tirent à côté.

Dépitées, elles reprennent de l’altitude et voient alors un corbeau passer au-dessus d’un premier pêcheur, lui lâcher une fiente sur la main, continuer un peu plus loin sur un autre adepte de la pêche à la crevette et « pof », lui lâcher en piqué une perlouze au beau milieu du crâne, et terminer finalement par une attaque de face en lui collant un caca en plein dans l’œil !

Les deux mouettes qui avaient raté leur tir et qui venaient d’assister médusées à cette reconstitution de Pearl Harbour s’approchent alors du corbeau et lui demandent :
« Waow, quel bombardier tu fais. Où tu as appris à chier sur les gens comme ça ? »

Et le corbeau leur répond :
« Bah, j’ai pas de mérite. Je suis super entraîné : dans ma vie précédente, j’étais avocat. »

Pauvre pêcheur

Robert rencontre son vieil ami Lucien et lui demande :
– Dis moi Lucien, j’ai une question bien personnelle à te demander.
– Eh bien, vas-y, ne te gêne pas, répond Lucien. Je n’ai pas de secret pour un vieil ami comme toi.
– Alors dis-moi, quand as-tu fait l’amour pour la dernière fois ?
– Euh ! Si je me souviens bien, répond-il, c’est la dernière fois que tu es parti à la pêche…