La fin de la magie

– Toute la magie de ma vie a disparu, dit une femme, avec des larmes dans la voix.
– Et depuis quand ?
– Eh bien, ça a commencé quand mon curé a cessé de dire la messe en latin et ça a encore empiré le jour où mon médecin s’est mis à rédiger des ordonnances lisibles, en les tapant sur son ordinateur.

Pas très sérieux le doc

Un médecin, terriblement myope, casse ses lunettes au moment où son assistante fait entrer une dame dans son cabinet. Complètement dans le brouillard, il écoute sa cliente décrire ses symptômes puis lui ordonne de se déshabiller. À tâtons, il entreprend de l’examiner :
– Oh ! Oh ! fait-il, je n’aime pas ça. On sent beaucoup trop vos côtes.
– Voyons, docteur, dit la patiente, soyez sérieux ! Et cessez de vous amuser avec ce store vénitien.

La menace médicale

Un mec, une nana :
– Nous sommes menacés… Sur la table, j’ai trouvé une boîte avec des balles et une lettre écrite en arabe…
– Ce sont des suppositoires, imbécile ! Et la lettre, c’est l’ordonnance du médecin…

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement…

dessin de Cops sur l'écriture des médecins
Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement…

Médecin : « Je vais vous prescrire une boîte de ’_ à prendre ’_ / _’. »
(dessin du 7 février 2019)

8 février 2019 – L’obligation d’embauche

dessin d'actualité humoristique sur l'obligation d'embauche des pharmaciens
8 février 2019 – L’obligation d’embauche

Mamie : « Alors, voilà mes dernières ordonnances. »
Pharmacien : « Rhoo putain, il va encore falloir que j’embauche… »
(caricature de pharmacien)

Un dessin dans le numéro 122 du Sans-Culotte 85.
(Comme expliqué dans ce numéro, le journal fait une pause, et ne sortira un numéro 123 que dans quelques mois)
Sujet illustré :
Un pharmacien des Herbiers suspendu neuf mois pour avoir « sciemment minoré » son chiffre d’affaires en ligne.
Il s’est ainsi soustrait à ses obligations d’embauche.

Mykolas