Au son de la clarinette

Installé dans le lit conjugal avec sa clarinette, un jeune marié dit à sa femme :
– Surtout, ma chérie, quand tu auras envie de dormir, n’hésite pas à éteindre la lumière. Je suis tout à fait capable de continuer à répéter mon concerto dans l’obscurité.

Le ménage en musique

Pourquoi les femmes de ménage préfèrent- elles travailler chez des musiciens ?

Parce qu’elles ont un do mi si la fa si la si ré !

Le travers du musicien

– Hé ! Mais c’est Géraldine !
S’écrie une jeune femme en voyant sa copine de l’autre côté de la rue.

Et voilà deux jeunes femmes qui se rencontrent à nouveau après plusieurs mois passés sans se voir.
– Dis-moi, la dernière fois qu’on s’est vues, tu sortais avec un musicien… C’était un joueur de trombone à coulisse je crois… Vous êtes toujours ensemble ?
– Oh non, c’était un gentil garçon, mais à chaque fois que l’on s’embrassait, il voulait toujours me fourrer son poing dans le derrière.

Le cerveau des musiciens

Une jeune cannibale rentre dans une boucherie anthropophage et demande au vendeur :
– J’aimerais acheter de la cervelle de musicien.
– J’ai de la cervelle de trompettiste à 50 euros le kilo, de la cervelle de chanteur à 70 euros le kilo et même de la cervelle de chef d’orchestre à 100 euros le kilo.
– Et les cervelles là-bas dans le fond, qu’est-ce que c’est ? demande la jeune femme.
– Cà c’est de la cervelle de batteur ma p’tite dame, ça coûte 1 000 euros le kilo.
– Ouah, s’exclame-t-elle, pourquoi sont-elles aussi chères ?
– Ma pauvre dame, vous n’imaginez pas combien il faut de batteurs pour faire un kilo de cervelle !