blague sur les mères juives

Le métier de nos fils

Trois mères juives discutent et parlent de leur fils :
– Mon fils est dans la Marine, tout le monde lui dit « Mon Amiral. »
– Le mien est dans l’armée, tout le monde lui dit « Mon Général. »
– Ben le mien est stripteaseur dans un bar gay…
– Non ???
– Si, mais dès qu’il enlève son slip, tout le monde lui dit : « Oh mon Dieu ! »

C’est MON fils !

Deux femmes discutent :
– Mon fils est un médecin merveilleux, dit la première. Je te conseille vivement d’aller le voir.
– Mais je n’ai rien, répond l’autre. Pourquoi irais-je le consulter ?
– C’est un si bon médecin, répond la première, très fière, que même si tu n’as rien, il te trouvera quelque chose.

Publicité

Les mères juives à table

Que demande un serveur lorsque les clients sont en train de manger ?

– Est-ce que tout va bien ?

Et que demande le même serveur à une tablée de mères juives en train de dîner au restaurant ?

– Est-ce qu’il y a au moins une chose qui va bien ?

Devine quelle est ma future femme

Jacob a décidé de se marier mais avant de faire sa demande il veut en parler à sa mère…
– Tu sais Maman, j’ai rencontré une fille superbe, je voudrais l’épouser mais j’aimerais quand même que tu la rencontres avant.
– Oui, si tu veux mon fils. dit la mère.
– Voilà ce qu’on va faire : répond Jacob. Samedi prochain, je vais venir avec trois copines. Une d’elle est la femme que j’aime. Je ne te dis pas laquelle et on en parle après, d’accord ?
– Oui, si tu veux mon fils. dit la mère.

Samedi arrive, Jacob vient avec ses trois copines toutes belles, intelligentes etc. Le dîner se passe, les filles partent.
– Alors Maman, dit Jacob, est-ce que tu penses avoir trouvé laquelle est la femme de ma vie ?

Et la mère répond :
– Ce ne serait pas celle qui avait la robe bleue ?

Jacob stupéfait :
– C’est bien elle. Mais comment as-tu fait ? Elles sont toutes les trois superbes, gentilles, etc. Comment as-tu fait pour l’identifier tout de suite ?

Et la mère répond :
– J’sais pas… J’ l’aime pas !

Les trois mères juives

C’est 3 mères juives qui se retrouvent pour le thé. Ça commence à jacasser :
La première : « Aïe aïe aïe »
La deuxième : « Aïe aïe aïe »
La troisième : « Aïe aïe aïe »

Puis soudain la première dit aux autres :
« Allez, assez parlé des enfants, parlons d’autres choses ! »