Le métier de nos fils

Trois mères juives discutent et parlent de leur fils :
– Mon fils est dans la Marine, tout le monde lui dit « Mon Amiral. »
– Le mien est dans l’armée, tout le monde lui dit « Mon Général. »
– Ben le mien est stripteaseur dans un bar gay…
– Non ???
– Si, mais dès qu’il enlève son slip, tout le monde lui dit : « Oh mon Dieu ! »

C’est MON fils !

Deux femmes discutent :
– Mon fils est un médecin merveilleux, dit la première. Je te conseille vivement d’aller le voir.
– Mais je n’ai rien, répond l’autre. Pourquoi irais-je le consulter ?
– C’est un si bon médecin, répond la première, très fière, que même si tu n’as rien, il te trouvera quelque chose.

La preuve d’amour filiale

Trois mères se retrouvent au salon de thé…

La première dit :
– Mon fils, il m’aime beaucoup. Tous les cinq ans, il m’offre un nouveau mobilier, et refait toute la tapisserie.

La seconde dit :
– Mon fils, il m’aime beaucoup aussi. Une fois par an, il m’emmène faire les boutiques et dépense sans compter.

La troisième dit :
– Moi, mon fils, il m’aime tellement qu’il va toutes les semaines chez un docteur très cher, et il parle de moi.

Les mères juives à table

Que demande un serveur lorsque les clients sont en train de manger ?

– Est-ce que tout va bien ?

Et que demande le même serveur à une tablée de mères juives en train de dîner au restaurant ?

– Est-ce qu’il y a au moins une chose qui va bien ?

Devine quelle est ma future femme

Jacob a décidé de se marier mais avant de faire sa demande il veut en parler à sa mère…
– Tu sais Maman, j’ai rencontré une fille superbe, je voudrais l’épouser mais j’aimerais quand même que tu la rencontres avant.
– Oui, si tu veux mon fils. dit la mère.
– Voilà ce qu’on va faire : répond Jacob. Samedi prochain, je vais venir avec trois copines. Une d’elle est la femme que j’aime. Je ne te dis pas laquelle et on en parle après, d’accord ?
– Oui, si tu veux mon fils. dit la mère.

Samedi arrive, Jacob vient avec ses trois copines toutes belles, intelligentes etc. Le dîner se passe, les filles partent.
– Alors Maman, dit Jacob, est-ce que tu penses avoir trouvé laquelle est la femme de ma vie ?

Et la mère répond :
– Ce ne serait pas celle qui avait la robe bleue ?

Jacob stupéfait :
– C’est bien elle. Mais comment as-tu fait ? Elles sont toutes les trois superbes, gentilles, etc. Comment as-tu fait pour l’identifier tout de suite ?

Et la mère répond :
– J’sais pas… J’ l’aime pas !