Les vertus du premier mariage

Deux copines discutent :
– Tu sais, ton premier mari était un homme si charmant, si attentionné envers toi. Quel dommage qu’il soit mort si tôt !
– Oui, c’est bien ce que me dit sans arrêt mon deuxième mari.

Le landau à crédit

– Bonjour, monsieur, je viens vous régler la dernière mensualité du landau que j’avais acheté à crédit.
– Parfait ! Et comment va l’enfant ?
– Très bien ! Elle se marie dans une semaine.

Le mariage d’Aretha Franklin

Aretha Franklin n’a pas voulu épouser Sean Connery… Elle ne voulait pas s’appeler Aretha Connery.

Un doigt de Rothschild

Papa Rothschild, le banquier, a son fils qui va bientôt se marier. Il le prend à part et lui dit :
– Simon, mon fils, je ne t’ai jamais parlé de la vie, il est temps de te faire certaines révélations. Connais-tu au moins les doigts de la main ?
– Oui papa, il y a l’index, le majeur, le…
– Non, non, ce n’est pas ça, écoute bien, Simon mon fils.
– Oui papa.
– Il y a le doigt du voyage, le doigt de la direction, le doigt de la jouissance, le doigt du mariage et le doigt de la distinction, Simon mon fils.
– Oui papa et quels sont-il ?
– Le doigt du voyage, c’est le pouce, celui que tu lève quand tu fais du stop… Le doigt de la direction, c’est l’index, celui que tu lèves quand tu veux montrer quelque chose… Le doigt du mariage, c’est l’annulaire, c’est dans celui-ci que tu glisses l’alliance, Simon mon fils… Le doigt de la distinction, c’est l’auriculaire, c’est celui que tu lèves quand tu bois une tasse de thé… Et enfin, le doigt de la jouissance, c’est le majeur, celui-là tu le mouilles dans ta bouche et tu comptes les billets, Simon mon fils.