Le bonheur du mariage

« Pour moi, un mariage heureux, c’est l’union d’un homme sourd avec une femme aveugle. »

Samuel Taylor Coleridge

Bonne, mais qu’à l’école

C’est Nini, la sœur de Toto qui a des problèmes avec son institutrice, une vieille fille qui a tout de la pimbêche.
« Alors Nini, tes résultats sont lamentables » lui dit la maîtresse. « Je vais te donner ce mot pour ta maman. Là-dessus, je lui écris que compte tenu des difficultés que tu éprouves en classe, il serait tout à fait indiqué que tu suives des leçons particulières. »

Nini rentre chez elle et donne le mot à sa maman. Le lendemain matin, lorsque les enfants entrent dans la classe, l’institutrice interroge la petite fille :
« Alors Nini, tu as donné mon mot à ta maman ? Qu’est-ce qu’elle t’a dit ? »

Sans se démonter, la petite répond :
« Maman a dit que quand elle était petite, elle aussi était nulle à l’école, et ça ne l’a pas empêché d’épouser un polytechnicien. Elle a aussi dit que sa sœur n’était pas meilleure qu’elle et qu’elle est quand même mariée avec le préfet. Et elle a ajouté que vous par contre, vous étiez certainement très bonne à l’école, et que pourtant vous étiez toujours vieille fille. »

Une bonne définition du mariage

Qu’est-ce que le mariage ?

Pour l’un, c’est un ronflement la nuit, pour l’autre un grognement dans la journée.

Les points communs du mariage

Une femme dit en parlant de son ex-mari :
– Nous avions beaucoup de points communs : je l’aimais et il s’aimait.

Cinéma, une fois…

C’est un belge qui rentre à la maison le samedi midi après le travail et qui crie à sa femme :
– Alleye Greta, habille-toi vite, on sort pour quatre mariages et un enterrement !
– Tout de suite ? Mais qui est-ce qu’on enterre ? Et qui est-ce qu’on marie ? En plus je n’ai acheté aucun cadeau. Tu aurais pu me prévenir !
– Mais c’est donc bien vrai que tu es bête ! Quatre mariages et un enterrement, c’est le titre d’un film !
– À ta place, je ferais moins le malin ! Parce que la dernière fois qu’on est sortis pour aller voir le Lac des Cygnes, tu es parti avec tes cannes à pêches !