17 mai 2019 – Journée européenne de l’obésité

dessin de Yelch sur la journée européenne de l’obésité
17 mai 2019 – Journée européenne de l’obésité

Somalien : « C’est quoi cette maladie ? »

Le virus féminin

Un homme va chez le médecin accompagné de sa femme :
– Bonjour, docteur, dit cette dernière. Je pense que mon mari a attrapé une sorte de virus !
– Ah bon, mais lequel ? Et quels sont les symptômes ?
– Eh bien, à chaque fois que l’on se parle, il commence à s’endormir…

Deux heures plus tard :
– … Oui, oui, sa mère avait ce même problème avec son père, c’est peut-être dans les gènes ?

Trente minutes plus tard :
– … Et il ne surveille pas assez son alimentation. Je le lui rabâche tout le temps. Alors qu’en pensez-vous, docteur ? DOCTEUR ?

Victoire par maladie

Grand combat de boxe en plein air. Sur le ring, Gros Ours est en train de se faire corriger par Big Gazelle. Il remue les poings en l’air, à droite, à gauche, il agite les bras en haut, en bas, de partout, mais jamais où il faut. Entre deux rounds, Gros Ours demande à son manager :
– Tu crois que j’ai des chances de l’avoir ?
– C’est sûr, répond l’autre. Si tu continues comme ça à faire de l’air autour de lui, il va certainement choper une pneumonie !

9 mai 2019 – L’endométriose

L’endométriose : une maladie chronique mal connue !

dessin d’actualité humoristique sur l’endométriose
9 mai 2019 – L’endométriose

(caricature de l’endométriose)

Mal connue, peu médiatisée, l’endométriose touche pourtant près d’une femme sur 10 en France. Souvent banalisée et ramenée à de simples règles douloureuses, cette pathologie est encore difficilement diagnostiquée, ce qui retarde d’autant une prise en charge adaptée et laisse un nombre important de jeunes filles et de femmes dans la souffrance.

Il est donc essentiel de mieux informer patientes et médecins sur les causes, les symptômes et les traitements de l’endométriose. C’est la mission d’Endofrance.

L’indignation maladive

Une fonctionnaire, indignée, confie à une collègue :
– Tu ne connais pas la meilleure ? Le nouveau chef de service a décidé que, désormais, il faudrait réellement être malade pour prendre un congé maladie.